Informations générales sur les produits

Le bois est un produit naturel !

Les variations de structure et de couleur ainsi que les fluctuations dues à la croissance ne sont pas un défaut pour un produit naturel comme le bois. Au contraire, cela souligne l'authenticité naturelle et l'individualité des surfaces que vous avez choisies. Pour les surfaces vernies, de légères différences de brillance peuvent apparaître en raison des différents matériaux de support. De même, de légères variations de couleur sont possibles. Les variations de température et d'humidité de l'air peuvent entraîner de légers phénomènes de retrait, qui peuvent provoquer une déformation des vantaux de portes coulissantes.

Conseils généraux d'entretien

Entretenez nos surfaces comme des meubles ! Le bois réagit à la lumière du soleil en se décolorant. Les colles adhésives et les solvants attaquent la surface. Il ne faut pas appliquer de bandes adhésives sur les surfaces. Nettoyez les surfaces avec un chiffon non pelucheux et des produits de nettoyage sans solvants. Dans la mesure du possible, n'utilisez jamais de produits de nettoyage abrasifs, contenant des solvants ou corrosifs. Renoncez à l'.

Utilisation de produits de polissage pour meubles

Le polissage de nos surfaces de haute qualité n'est en principe pas nécessaire. Soyez économe en eau ! Le bois est un matériau hygroscopique, il réagit à l'humidité et à l'eau. Dans presque tous nos produits, des bois et/ou des matériaux dérivés du bois sont utilisés ; c'est pourquoi il faut toujours nettoyer avec une légère humidité et ensuite essuyer à sec. En cas d'utilisation normale, nettoyer tous les 3 mois avec un chiffon à vitres ou similaire humide et tiède, puis essuyer avec un chiffon non pelucheux. En cas d'encrassement plus important, nettoyer avec un chiffon humide tiède en ajoutant légèrement un nettoyant universel, un produit vaisselle pour les mains ou un savon neutre du commerce. Essuyer ensuite avec un chiffon humide et sécher avec un chiffon non pelucheux. Veuillez ne pas utiliser de produits de nettoyage trop agressifs, d'éponges à récurer ou de chiffons abrasifs. Ceux-ci peuvent endommager la surface.

Stockage

Nos éléments de portes coulissantes de haute qualité doivent être stockés en position verticale (d'aplomb), au sec et conformément aux charges climatiques en vigueur.

Retard

Selon l'IFT-Rosenheim, l'institut pour les fenêtres et les portes, les portes sont soumises, selon la situation de montage, au groupe de sollicitation 0 (façades d'armoires, armoires accessibles, solutions de niche, etc.) ou au groupe de sollicitation 1 (portes de séparation de pièces, portes intérieures d'appartement pour salle de bain/WC, etc.) Les portes du groupe de sollicitation 0 ne sont pas soumises à une limite de tolérance de déformation. Il faut simplement veiller à ce qu'un fonctionnement parfait soit garanti malgré le gauchissement. Les portes du groupe de sollicitation 1 peuvent présenter un gauchissement maximal de 8 mm. Le gauchissement est mesuré sur le côté creux au milieu du panneau de porte. Si un gauchissement devait faire l'objet d'une réclamation, il est recommandé d'attendre d'abord une période de chauffage, car dans la grande majorité des cas, le gauchissement se résorbe après cette période. Au préalable, il convient de vérifier si la déformation provient effectivement du panneau de porte ou d'un mur non d'aplomb. En outre, il est déterminant de savoir si la situation de montage dans la pièce correspond aux conditions climatiques. Veuillez noter que pour éviter tout contact entre la porte coulissante et le corps du bâtiment (surface du mur), il convient de respecter un écart d'au moins 12 mm. Dans le cas contraire, le vantail de la porte peut être endommagé et mal fonctionner en cas de déformation. Si la distance minimale au mur n'est pas respectée, la garantie est annulée.

Humidité

Évitez l'humidité et ne vaporisez jamais la surface ! L'humidité qui s'écoule peut s'accumuler dans la symétrie des joints et provoquer le décollement des croisillons collés, par exemple. Humidifiez légèrement un chiffon non pelucheux et non abrasif et nettoyez la surface avec.

Évaluation des surfaces

Selon l'IFT-Rosenheim, l'institut pour les fenêtres et les portes, il existe les instructions suivantes pour l'évaluation des défauts visuels. Les surfaces doivent être examinées à une distance de 1 à 1,5 mètre, à la lumière du jour diffuse et sous un angle d'observation correspondant à l'utilisation (la lumière rasante n'est pas autorisée). Si les défauts ne sont pas visibles à cette distance, il n'y a pas de motif de réclamation justifié.

Autres exigences optiques ou admissibles pour les surfaces

Localement, les bois du cadre peuvent se distinguer de la surface jusqu'à 0,3 mm. De légers bombements sur les surfaces en raison de la fixation des ferrures sont autorisés dans la mesure où la surface n'est pas déchirée et où la solidité n'est pas affectée.

Évaluation du verre

Les normes DIN EN 572-2 et DIN EN 572-5 constituent la base de l'évaluation de la qualité visuelle des verres float et feuilletés. Pour les vitres ESG, cette évaluation est effectuée selon la "directive relative à l'évaluation de la qualité visuelle du verre trempé" conformément aux normes DIN 1249 et DIN EN 12150-1.

Une directive relative à l'évaluation de la qualité du verre a été élaborée par l'Association fédérale du verre plat en collaboration avec l'Institut de l'artisanat du verre à Hadamar. Selon cette directive, les verres sont classés dans certaines zones dans lesquelles les défauts du verre sont évalués différemment. Rayures et inclusions Dans la zone périphérique (5% des dimensions intérieures de largeur et de hauteur du verre), les inclusions et les bulles sont autorisées jusqu'à un diamètre de 3 mm (1 pièce par mètre courant). Les rayures sont autorisées dans une longueur individuelle de 30 mm (somme des longueurs individuelles max. 90 mm). Dans la zone principale restante, 2 inclusions et bulles d'un diamètre maximal de 2 mm sont autorisées. Les rayures sont autorisées dans une longueur individuelle de 15 mm (somme des longueurs individuelles max. 45 mm). Défauts optiques Dans le cas de ce que l'on appelle les anisotropies, des stries et de légères déformations sont visibles dans le verre. Les anisotropies sont des zones de tension dans le verre qui ne sont visibles que sous une lumière solaire polarisée. Il s'agit de phénomènes d'irisation qui peuvent apparaître dans les verres ESG. Ils sont inévitables pour des raisons de production et ne constituent donc pas un motif de réclamation justifié.

Rupture spontanée pour l'ESG

Lors de la fabrication du verre, aussi bien en float qu'en verre étiré, de minuscules cristaux de nickel et de soufre, appelés inclusions de sulfure de nickel, peuvent apparaître. Les bulles, les yeux et les petits cailloux sont certes extrêmement rares, mais ils sont généralement clairement reconnaissables en raison de leur taille et de la modification optique (cour). Il en va autrement des plus petites inclusions de sulfure de nickel (NIS). Leur taille est généralement inférieure à 0,2 mm et elles ne sont donc pas reconnaissables visuellement. Sous l'effet de la température, ces inclusions NIS peuvent, si elles se trouvent dans la zone de contrainte de traction du verre trempé de sécurité (ESG), changer de forme d'état (transformation allotropique) et devenir ainsi beaucoup plus grandes. Cela peut entraîner une très forte augmentation de la tension dans le verre et, dans les cas extrêmes, un bris de verre sans influence extérieure. Ce type de bris est appelé "bris spontané" et ne peut se produire que dans le verre de sécurité trempé. Son apparition est extrêmement rare et peut encore se produire jusqu'à 10 ans après la fabrication.

Le test de stockage à chaud (Heat-Soak-Test, en abrégé HST) permet d'obtenir un très bon effet de protection contre les cassures spontanées. Une fabrication de verre flotté absolument sans sulfure de nickel n'est toutefois pas possible à ce jour. Test de stockage à chaud (Heat-Soak-Test, HST) Pour éviter les cassures spontanées, le verre trempé de sécurité est soumis après sa fabrication à un stockage à chaud selon la norme DIN 14179. Les vitres sont alors placées dans le four à une température moyenne de 290°C (±10°C) et maintenues à cette température. Les vitres ESG présentant des inclusions de sulfure de nickel et donc un risque de rupture accru sont détruites et éliminées avant la livraison avec une certitude de 95 %. Une sécurité à 100 % n'est toutefois pas possible.

Le bris de verre suite à une rupture spontanée ne constitue pas un droit à la garantie.

Surfaces des profilés

Pour les longueurs entières de profilés, des différences minimales de longueur ainsi que des points de serrage sur les profilés sont possibles pour des raisons de production et ne constituent pas un motif de réclamation. De légères différences de teinte, dues à la dispersion autorisée par le matériau ou le procédé, peuvent apparaître et ne constituent pas non plus un motif de réclamation.

Informations générales sur les produits (PDF)

close